0 0
Read Time:1 Minute, 19 Second

Dans sa traditionnelle mise à jour, la Fédération Internationale de Football Association (FIFA) a publié son classement mensuel des nations. Sans surprise, le pays de Constant Omari a encore régressé au niveau mondial comme c’était le cas lors de précédentes publications. En effet, la RDC chute de 4 places que le mois dernier. Elle passe de la 61ème à la 65ème place !
Pour plusieurs Congolais, cette constante régression au classement FIFA se justifie par les piètres prestations des équipes nationales de la RDC en amicales mais aussi en compétitions officielles.
Le parcours calamiteux des U23 au tournoi de la CECAFA organisé en Ethiopie au mois de juillet illustre parfaitement la situation que connaît actuellement le ballon rond en RDC.
Les Congolais peuvent se consoler du statu quo au niveau du classement continental car malgré la dégringolade à l’échiquier mondial, Les fauves congolais gardent toujours leur 12ème position acquise depuis le mois d’Avril dans le classement en Afrique.

Sonnette d’alarme tirée

La régression continuelle des Léopards traduisent une contre-performance qui inquiète toute une nation. Alors que les éliminatoires du Mondial Qatar 2022 arrivent à grand pas, plusieurs voix se lèvent pour exiger une prise de conscience des dirigeants sportifs pour qu’un nouvel élan soit donné afin d’arrêter cette hémorragie du football congolais. Avec l’arrivée de Hector Cuper à la tête des Léopards, des analystes exigent une nouvelle philosophie surtout concernant les critères dans la sélection des internationaux congolais. A en croire ces analystes c’est le principal maux qui gangrène le sport le plus populaire du pays.

Par Armando Mananasi
Le Télégramme du Congo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments