0 0
Read Time:7 Minute, 32 Second

Dans un communiqué daté du 12 janvier 2021, Congo Airways S.A informe le public que le Gouvernement vient de matérialiser la promesse du Président de la République, Chef de l’Etat faite à la population congolaise lors de son adresse sur l’état de la nation devant le Parlement réuni en Congrès en décembre 2019. Laquelle promesse consistait à acquérir des avions neufs pour la compagnie aérienne , Congo Airways « le Léopard volant ». Une première depuis 30 ans !
En dépit de la conjoncture difficile due aux effets néfastes de la pandémie à Covid 19 sur les recettes du Trésor public, les acomptes conséquents ont été versés à Embraer (Yabora Industria Acronautica S.A) pour deux avions de type E-190-E2 en bi-classe de 96 sièges sur une livraison prévue en mai 2022 avec possibilité de livraison anticipée à la fin de cette année.
Quant au reste du financement, le Gouvernement accompagne Congo Airways pour lever les fonds sur le marché international et dans les banques locales.
Pour rappel, le programme de développement de la compagnie, à moyen terme, vise l’acquisition d’une dizaine d’avions pour la desserte du réseau domestique, régional et intercontinental (vols passagers et cargo). 
Pour plus de précisions sur la promesse du Chef de l’Etat Félix Tshisekedi à Congo Airways, on peut relire avantageusement notre article de l’édition n°135 du Mercredi 04 Novembre  2020 repris ci-dessous détaillant brièvement les exploits de notre compagnie nationale d’aviation durant ses cinq ans d’existence. 
Octobre 2015-octobre 2020
Congo Airways : heureux de fêter ses cinq ans au service de la nation
Grandes ont été la joie et la fierté pour le Conseil d’Administration et le Comité de gestion de Congo Airways de souffler sur les cinq bougies symbolisant les cinq années de son existence et de ses loyaux services rendus à la nation.
Cette nouvelle a été reprise par les médias nationaux et internationaux qui constituent  la preuve que Congo Airways occupe bien sa place au service de la RDC et ne cesse de consolider sa position parmi les meilleures compagnies d’aviation du continent noir.
La RDC a maintenant des raisons de se féliciter de disposer d’une compagnie aérienne nationale après les déboires d’Air Zaïre et des LAC qui ont laissé leurs places vides pendant des longues années durant lesquelles des compagnies privées faisaient la loi dans le ciel congolais. 
Pour mettre fin à cet état des choses, le Président Joseph Kabila et le Premier Ministre Augustin Matata Ponyo ont chargé le Ministre des Transports et Voies de Communication, Justin Kalumba, de tirer le pays du bourbier en le dotant d’une compagnie aérienne indépendante de deux précédentes.
Ainsi fut créée en octobre 2015 une société nationale appelée à remplacer valablement sinon mieux les précédentes. Elle s’appelle « Congo Airways ».
Avec deux aéronefs à son lancement, la nouvelle compagnie nationale d’aviation est dirigée de main de maître par la PCA Mayuma Kasende et le DG Désiré Balazire. Congo Airways a fonctionné d’abord avec ses deux Airbus A320 auxquels s’ajouteront deux Dash Q400. Il couvre, grâce à ses quatre appareils, presque la totalité du territoire national congolais et dessert certaines villes africaines comme Johannesbourg en RSA et Douala au Cameroun.
Congo Airways envisage d’acquérir deux avions Embraer E-190-E2. Ces avions fabriqués par le constructeur aéronautique brésilien Embraer sont destinés aux vols régionaux sur de courtes distances. Un E-190-E2 peut prendre 96 passagers.
Ces deux aéronefs devraient en principe être livrés en mai 2022. Mais l’apparition brusque de la pandémie du Coronavirus a sensiblement bouleversé tous les programmes mis en place. 
De ce fait, le financement de Congo Airways dans l’acquisition des nouveaux aéronefs devra logiquement souffrir d’un retard évident. Le gouvernement devra alors fournir des efforts gigantesques pour réaliser ce plan d’ici la première moitié de 2021.
Avec ces nouvelles acquisitions, Congo Airways compte également développer des lignes au niveau africain à partir de Kinshasa. Cette vision est soutenue par le Président de la République Félix Tshisekedi en se référant à son adresse à la nation en rapport avec l’avenir de Congo Airways.
En effet, dans son discours sur l’état de la nation prononcé le vendredi 13 décembre 2019 devant le Congrès, il a donné les précisions appropriées sur son ambition et sa vision par rapport au devenir de la compagnie aérienne nationale Congo Airways.
Avec un ton pathétique, il a dévoilé à l’opinion nationale l’argumentaire ci-dessous :« Nous travaillons à renforcer la Régie des Voies Aériennes dans les équipements de navigation. Notre compagnie nationale va se doter bientôt des nouveaux aéronefs pour agrandir sa flotte afin de mieux desservir le Congo profond.
Je me réjouis de la signature entre Congo Airways et Airbus pour l’acquisition de quatre aéronefs neufs de type A220-300 de 132 places chacun, deux aéronefs de type E-175 de 76 places chacun avec la société brésilienne Embraer et de deux aéronefs de type ATR A2-600 de 48 places chacun auprès de la société franco-italienne destinés à la desserte domestique essentiellement pour le désenclavement des provinces nouvellement créées.
Ce qui porte à un effectif total de huit avions neufs qui devront s’ajouter à la flotte existante de la compagnie nationale. La première livraison interviendra en décembre 2020. C’est un événement important, mieux une fierté nationale d’autant plus que c’est la première fois depuis 30 ans que la Rd Congo va acquérir des appareils neufs ».
La raison objective de cette confiance du Chef de l’Etat est le travail de titan qu’abat la PCA Mayuma Kasende et le DG Désiré Balazire.
N’est-ce pas que Congo Airways est admiré par les grands régulateurs du système de navigation aérienne mondiale ? 
La preuve en est donnée par les deux certifications de 2017 et de 2019. En effet Congo Airways a été auditée du 19 au 23 septembre 2017 et a été retenu dans le registre des compagnies certifiées IOSA puis est devenu membre de l’IATA.
Le second audit du 10 au 14 juin 2019 a démontré que Congo Airways a appliqué un système rigoureux au plan de la gestion sécuritaire et de la fiabilité dans toute son organisation. Le domaine opérationnel visé par l’audit de renouvèlement E-IOSA en conformité avec 980 standards et pratiques édictés « ISARPS » par IOSA sont : l’organisation de la cabine, le contrôle opérationnel et la régulation des vols, les opérations cargo, la gestion de la sécurité et l’ingénierie aéronautique.
Dorénavant la certification E-IOSA pour une durée de deux ans lui ouvre des nouvelles perspectives et opportunités. Cette reconnaissance rêvait une importance capitale au plan de l’aéronautique pour qu’au-delà de cette étiquette, l’audit de la sécurité opérationnelle de l’IATA, E-IOSA, est un système d’évaluation reconnu au niveau international et conçu pour évaluer la gestion opérationnelle et le système de contrôle d’une compagnie de transport aérien.
C’est en voyant les choses de cette manière que la firme Sud-Africaine Litson and Associates a mené des audits acharnés à Congo Airways pendant deux années de suite : le premier audit remonte au mois d’octobre 2017 et le second au mois de février 2020. Tous les deux ont été déclarés satisfaisants.
La certification de cette firme Sud Africaine commence généralement au niveau Silver (argent). Mais pour Congo Airways, elle est passée directement à Gold (Or) grâce à l’excellence qui caractérise sa gestion.
Ainsi donc Congo Airways continue de renforcer les normes aéronautiques généralement consacrés à tous les secteurs de ses activités spécialement dans les opérations aériennes et au sol.
La maintenance et la formation des agents sont aussi très important. Tous ces facteurs poussent les passagers de Congo Airways à lui demeurer fidèles dans la durée car on voyage ici avec le maximum d’indice de confort, de sécurité et de fiabilité.
Autant signalé ensuite que cette certification offre de nombreuses opportunités aux bénéficiaires de ce service.
Pas étonnant dès lors et dans l’avenir que Congo Airways envisage de plus en plus d’engranger des contrats avec des partenaires de tous les horizons de la planète.
Pas étonnant non plus que sous peu Congo Airways rejoigne les meilleures compagnies d’Afrique à l’instar de Ethiopian Airlines, Kenya Airways, Royal Air Maroc…
Devant une réalité aussi désarmante, on ne peut s’empêcher d’emboucher des trompettes pour annoncer aux quatre vents les exploits du comité de gestion du DG Désiré Balazire et du Conseil d’Administration de la PCA Mayuma Kasende qui ont rendu toutes ces manifestations de joie possibles et accessibles à leur compagnie d’aviation. Ce n’est donc pas sorcier. Il suffit de se mettre au travail avec assiduité, une bonne conscience et une bonne volonté pour venir à bout de toutes les difficultés. C’est justement comme cela que l’on travaille à Congo Airways depuis ces cinq dernières années.
Par Joseph Lounda

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments