0 0
Read Time:1 Minute, 24 Second

En visite de travail à Kolwezi, chef-lieu de la province du Lualaba le jeudi 13 mai dernier, le président congolais Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo s’est adressé à la population, quelques minutes après son atterissage dans cette partie de la République Démocratique du Congo.

Dans son adresse, Félix Tshisekedi a dénoncé une campagne de diabolisation menée contre les gouverneurs militaires installés en Ituri et Nord-Kivu dans le cadre de l’état de siège.

« Je suis sûr que vous savez ce qui se passe chez nos frère de l’Ituri, du Nord et Sud Kivu. Ces choses datent de longtemps. On a cherché la solution mais sans succès. Cette fois-ci j’ai décidé : l’Ituri, Nord-Kivu seront en état de siège, sous administration militaire. Le tout, pour mettre fin aux massacres et violence qui sont pérpétrés là-bas.
Je suis étonné du fait que que quand on a pris cette décision salutaire pour notre pays, les gens commencent une campagne pour salir la réputation de ces gouverneurs militaires. On commence à mentir qu’ils sont impliqués aussi dans les massacres. Or c’est faux. Tout ça pour qu’ils ne fassent pas bien leur travail et que les massacres persistent », a dit Félix Tshisekedi, président de la République.

Par ailleurs, le chef de l’État a réitéré son engagement de « combattre la violence partout où qu’elle soit sur le territoire national ».

Il sied de rappeler que le Président de la République avait décrété l’état de siège dans les provinces de l’Ituri et Nord-Kivu pour mettre fin à l’insécurité causée par les groupes armés. Des autorités militaires ont été nommées à la tête de ces deux provinces.

Par Marcelo Mfumu
7sur7/Le Télégramme du Congo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments