0 0
Read Time:1 Minute, 20 Second

La douleur est atroce ce mercredi 1er septembre 2021 en territoire d’Irumu, dans la province de l’Ituri.

Sur la route Komanda-Luna, entre les localités Ofay et Manzobe, les rebelles ADF ont encore attaqué, dans l’avant-midi, un convoi de passagers escortés par des éléments FARDC et des Casques bleus onusiens.

Sur place, l’ennemi a incendié au moins 16 véhicules. On note également plus de 80 civils disparus et quelques morts dont le nombre n’est pas encore révélé.

« L’embuscade a été tendue entre Ofayi et 3 antennes, les ADF ont fait leur apparition et ont brûlé 14 voitures et 2 gros camions qui venaient en convoi en provenance de Komanda pour Beni vers 10 heures. Ce bilan est provisoire. Les autres voitures et camions sont de retour en destination de Komanda », rapporte un témoin de l’incident.

La situation inquiète de plus en plus sur cette route qui relie pourtant le Nord-Kivu à l’Ituri. Car, ce genre d’attaques se sont accentuées sur ce tronçon depuis quelques jours en dépit d’un convoi militaire qui y a été instauré par les autorités provinciales.

Vendredi 27 août dernier, les mêmes rebelles ont tué 19 civils à Kasanzi-Kithovo, en territoire de Beni. Et ce mardi 31 août, 5 autres Congolais ont été abattus par les mêmes assaillants, près de Mayi-Moya.

Les forces vives et les acteurs sociaux considèrent ces nouvelles attaques comme étant un échec cuisant de l’état de siège et exigent que la méthode soit revisitée.

Par Charles Mapinduzi
Le Baromètre / Le Télégramme du Congo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments