0 0
Read Time:2 Minute, 11 Second

Le Président Félix Tshisekedi a reçu en audience ce dimanche 15 août 2021 à la Cité de l’Union Africaine l’équipe des Forces d’opérations spéciales américaines qui séjourne au pays de Lumumba et de Laurent-Désiré Kabila depuis la nuit du vendredi 13 août dernier.

Accompagnés de Mike Hammer, Ambassadeur des USA en RDC, ces soldats américains ont échangé avec le Président Félix Tshisekedi sur l’objectif de leur mission en RDC, qui est d’apporter un appui aux FARDC dans sa lutte contre le terrorisme à l’Est du pays.

Satisfait du soutien des USA, le Président Félix Tshisekedi a ainsi autorisé le déploiement de ces militaires qui vont aussi apporter leur appui aux écogardes de l’ICCN dans les Parcs nationaux de Garamba et Virunga.

Cette audience que le Président de la République a accordée aux soldats américains ne cesse de susciter des débats et polémiques dans l’opinion.

Sur les réseaux sociaux tout comme à la radio, à la télévision et à la place publique, les réactions et commentaires fusent de partout.

C’est une première au monde de voir un Président de la République s’entretenir au palais présidentiel avec une dizaine des soldats moins gradés d’une armée étrangère sans imaginer le grand risque qu’il court” , lance un internaute.

Le Président Félix Tshisekedi ne doit pas faire confiance à Mike Hammer. Cette question qui est purement stratégique devrait être réglée entre militaires ou entre les deux ministres de la défense et/ou les deux Chefs d’Etat-Major. Et non des simples soldats être reçus avec honneur par notre Chef de l’Etat” , lance un autre internaute.

L’armée américaine a déjà prouvé son insuffisance et son incapacité face à la guerre asymétrique, depuis leur fiasco en Somalie, les américains n’ont plus risqué leurs vies dans des zones dangéreuses comme l’Est du Congo. En moins que leur objectif soit autre que le rétablissement de la paix. D’ailleurs, pendant près de 20 ans, l’armée de l’Oncle Sam n’a pas réussi à imposer la paix en Afghanistan et /ou en Irak” , pense un autre observateur.

En cherchant à résoudre un problème qui dure depuis trois décennie à un temps record, le Président Félix Tshisekedi risque d’envenimer la situation. Autorisé le déploiement de l’armée américaine sur notre sol, c’est signer à yeux bandés la balkanisation de notre pays. Que les élus du peuple n’avalisent pas ce déploiement, peu importe l’Etat de siège décrété en Ituri et au Nord-Kivu” , lance un autre observateur.

Pendant que nous mettons en ligne cet article, les commentaires et réactions de l’opinion sur cette audience ne cessent de tomber.

À suivre.

Par Joseph Lounda
Le Télégramme du Congo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments