0 0
Read Time:3 Minute, 21 Second

Le Projet Tshilejelu initié par le Chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi, de l’initiative  à l’historique du projet, les entreprises retenues, les provinces comme les villes ciblées de ce projet avec la répartition proportionnelle, l ‘evolution  des travaux, l’appréciation et l’accueil de ce Projet par la population, les difficultés rencontrées  sur chaque site, les récupérations abusives des certains  politiques, les réclamations de ceux qui exigent de palper le projet Tshilejelu en dehors de Tshangu, le rôle l’Office de voiries et drainage, Ovd, celui Crec7 comme du Fonds National d’Entretien des Routes, Foner et tant d’autres détails du projet Tshilejelu, l’Honorable Augustin Kalonji se livrait à la presse dans une émission interactive pour répondre aux cris et  aux soucis des congolais.  


                                                  
L’Honorable  Kalonji a d’emblée souligné certes que le projet Tshilejelu faisant parti du méga programme de 100 jours lancé par le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi. Aujourd’hui ce projet Tshilejelu fait parti du gouvernement de la République et dirigé par le Premier Ministre Sama lukonde, a souligné l’élu de Tshangu.

Cette mise au point de l’élu de Tshangu valait son pesant d’or a reconnu le journaliste pour taire certaines mauvaise langues.
D’une  manière  générale  un satisfecit de la population alors le Projet Tshilejelu est à  mi-chemin observe t-on une participation active de la population surtout après les éclaircissements de l’honorable.
De la grande direction Kulumba derrière l’hôpital Roi Baudouin de Masina à la grande direction terre jaune, Secomaf, Masina Petro Congo, l’entreprise Chinoise Crec7 est à l’œuvre pour l’exécution des infrastructures pour le bien de la population.

Natif de Tshangu, Augustin Kalonji a remonté l’histoire de Terre Jaune, cette appellation est liée à l’arrivée du feu Maréchal Mobutu qui venait discrètement à cet endroit au bord d’un véhicule de sport, toutes ces difficultés poussait le Maréchal a réparé cette route. A la place d’asphalter on a jeté la terre jaune d’où émane la célèbre désignation de Terre Jaune.


Le Projet Tshilejelu avait circoncsrit certaines provinces et villes. Kinshasa et Kasaï, les villes de Kananga, Tshikapa, Muene-Ditu, Kinshasa, la Capitale avec les 24 Communes. Tshangu, la partie populaire était prioritaire dans ce Projet.
C’est suite à cette considération démocratique qu’élu de Tshangu proposera la route de Terre Jaune aux encablures de l’aéroport de N’djili a précisé l’Honorable. Inscrit dans le Projet, Route de la Terre Jaune, jadis un calvaire sableuneux aujourd’hui Terre Jaune a valorisé tout un quartier.
La population de ce coin constate le suivi permanent de leur délégué au parlement avec fierté. Les encouragements fusent de tout Tshangu bien que c’est encore à mi-chemin.
L’indignation de l’honorable est de voir certains politiques se faire photographier avec les mandataires des entreprises ayant en charge l’exécution du projet pour une récupération alors qu’ils n’étaient pas là depuis le début dénoncé l’élu de Tshangu.
Sans s’accaparer du succès du projet Tshilejelu Augustin Kalonji a reconnu que du côté Secomaf comme ailleurs c’est l’honorable provincial Junior Nembalemba qui se donne pour le suivi des travaux.
Du côté Kasaï, a dit l’honorable Kalonji nous apprécions l’évolution des travaux à Kananga comme à Tshikapa.
Le résultat bien qu’à mi-chemin est satisfaisant. C’est ici l’occasion d’encourager Crec7, l’entreprise Chinoise qui s’emploi jour et nuit à exécuter sa mission a martelé l’élu de Tshangu. Le projet Tshilejilu est une première expérience très prometteuse que les institutions comme les services de l’État doivent soutenir pour aider la vision du Chef de l’État.                                 
Par Gérard Lemba
Le Télégramme du Congo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments