0 0
Read Time:2 Minute, 33 Second

Simple coïncidence où un accord de circonstance contre le régime de Félix Tshisekedi. Le 15 septembre 2021 LAMUKA et la Nouvelle Génération pour le Congo, Nogec seront dans la rue pour une même cause. A savoir dire non à la politisation de la CENI, au glissement et à la fraude électorale.

Si la collaboration directe n’est pas  encore officielle entre Lamuka et la Nogec mais sur terrain les languages se convergent déjà vers une même finalité.
Preuve :  la marche de protestation contre le glissement, la fraude électorale ainsi que la politisation de la centrale électorale  envisagée par les deux regroupements politiques pour le 15 septembre prochain en est la preuve éloquente.
Pour cette cause légitime, Maître Mutamba   refuse une opposition  de bureau climatisé et de caméras. Pour ce faire, Constant MUTAMBA avant cet annonce de circonstance, il a commencé à dénoncer l’attitude coupable des certains caciques du FCC amorphes face à l’installation d’un régime dictatorial de l’Union Sacrée.
Le nettoyeur de la famille du FCC n’hésite pas à pointer ce silence coupable et Complice.
Doux d’apparence, Mutamba annonce une marche à côté de celle de Lamuka pour s’opposer à la politisation de la Commission Électorale Nationale Indépendante.
Avant la date du 15 septembre, une possibilité probable pour le dernier réglage sur l’itinéraire et d’autres modalités pratiques.
Le président de la Nouvelle Génération  du Congo, Nogec, Maître Constant Mutamba ne supporte pas  le silence complice de ceux qui jadis brandissaient la carte du poids politique lors de partage des postes des responsabilités.
Une formule discriminatoire du  “poids politique”. Cette imagination créatrice n’avait que pour objectif s’accaparer des postes dans le  quotas de dispatsh.
Pour ce fidèle de Joseph Kabila, c’est maintenant qu’il faut dénoncer l’escroquerie de ces caciques qui ne savent plus prendre position au micro sur  des questions d’actualité ou notre famille politique ne partage pas  l’approche du Chef de l’État et  de son Union Sacrée.
Pour Constant Mutamba, cette attitude  n’a pas autre qualification que l’escroquerie politique. Pourquoi hésiter encore à prendre position en faveur de sa famille politique publique s’il n’y a pas un calcul de transumence a fait observé ce fin rédacteur du FCC.
Rappelons que Constant Mutamba qui n’a jamais bénéficier d’un poste ministériel ni un siège à l’Assemblée nationale  a très tôt, coup sur coup balayé d’un revers de la main le bilan de 100 jours du gouvernement Sama Lukonde. 
Maître MUTAMBA a decrié le méfait social de la  fameuse taxe RAM qui ronge la population sur l’étendue de la République. Cette farouche attitude d’un opposant de front  contre la vision du Chef de l’État lui attire une opposition à l’interne. Malgré cela, cet avocat de conviction ne cède pas à cette campagne.                                     
Par Gérard Lemba
Le Télégramme du Congo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments