0 0
Read Time:1 Minute, 26 Second

Dans une conférence de presse tenue ce vendredi 12 février 2021, l’ancien Premier ministre a réagi sur les accusations de détournement portées sur sa personne dans la gestion du projet Bukanga-Lonzo, Augustin Matata Ponyo dit se réserver le droit de traduire en justice l’inspecteur général des finances pour diffamation contre sa personne.

“Comment comprendre que dans un projet, ceux qui ont géré ne sont cités, seulement Matata Ponyo, je n’ai jamais détourné aucun sous du projet Bukanga-Lonzo et je me réserve le droit de traduire en justice l’inspecteur général des finances pour diffamation”, a déclaré Matata Ponyo devant la presse.

D’après Augustin Matata Ponyo, sur base de quels matériels l’inspecteur général des finances se permet d’attaquer le bureau de l’ancien Premier ministre du centre de gestion du projet ? Les paiements n’étaient pas ordonnés à partir de la primature, le Premier ministre ne signait pas de lettres pour ordonner ou exiger le paiement.

“Selon les conclusions de quatre journalistes indépendants, qui ont mené une enquête professionnelle fouillée, seul le ministre Yav Mulang est responsable de la débâcle du parc Agro industriel de Bukanga-Lonzo.

Répondant à la polémique selon laquelle, il avait planté le maïs et a récolté une université, Matata Ponyo répond en ces termes : “Il y en a qui font 30 ans de vie politique sans même produire un centre de santé. Ils veulent démontrer qu’il y a eu détournement à gauche ou une université à droite pour expliquer le fait qu’ils n’ont pas pensé à construire une université. Ils ne vous disent pas qu’eux n’ont même pas planter mais ont récolté des villas à l’extérieur du pays”, a répondu Matata Ponyo.

congo-press.com (MCP) / Le Télégramme du Congo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments