0 0
Read Time:5 Minute, 16 Second

La politique dit-on, est l’art de gérer les hommes. Jamais nous ne cesserons de soutenir l’hypothèse qui dit que la politique est un don de Dieu dans ce sens que le politicien porte une flamme messianique ou de libération de tout un peuple.
On ne devient pas leader politique du jour au lendemain par des improvisations, par le manque de conviction et de réalisme, ni même par le mensonge.
Un bon politicien ne se confirme pas par un discours haineux, incohérent, séparatiste, incendiaire et surtout par la xénophobie car un mot mal placé, mal articulé ou mal interprété par la masse peut facilement embraser tout un pays jusque même à provoquer des pertes en vies humaines.
Les cas de l’épuration ethnique d’il y a quelques années au Shaba (Katanga) et celui récemment de deux ethnies de Yumbi dans le Maï-ndombe nous sont encore frais en mémoire. Un bon politicien contrôle son langage, rassemble, rassure et cherche avant tout le bien-être de la population qu’il prétend défendre ou protéger.
En RDC, fort malheureusement, la politique est devenue un moyen de gagner facilement de l’argent par la voie de corruption et de détournement. On y fait de la politique pour devenir riche car selon certains véreux, cette dernière paie mieux. 
C’est pourquoi, la plupart d’hommes politiques congolais sont piètres, médiocres et même versatiles. Le détournement est devenu leur caractéristique et leur mode de vie.
Les alliances se font et se défont au jour le jour ; ceci pour le besoin de la cause. On est opposant le jour et allié la nuit. Et plus tard, on renie encore l’accord conclu hier.
Nonobstant cette triste réalité de l’homme politique congolais, on y rencontre tout de même des bons, car dans une règle, il ne manque pas d’exception.
Certains, après avoir loyalement servi le pays dans l’administration publique terminent leur course dans la vie politique à l’âge de la retraite. Ils mettent alors leur expérience et leur expertise acquises pendant de longues années de travail au service de la nation. Ainsi, par la volonté populaire, ils passent de la retraite aux affaires. Ces genres des politiciens, rares en RDC et souvent aux qualités morales et intellectuelles avérées, sont très honnêtes et se compromettent difficilement.  C’est le cas de monsieur Jolino Makele, ministre de l’information et médias du gouvernement sortant du Premier Ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba qui ne cesse de défrayer la chronique et dont la reconduction tacite était attendue.
En effet, Jolino Makelele est entré dans la vie politique par la grande porte après avoir été massivement élu député provincial indépendant en 2006 avec plus de 20.000 voix à Kinshasa dans la circonscription électorale de N’djili. Ayant été l’objet des sollicitations de plusieurs grands partis politiques de la Majorité au Pouvoir (MP) pour y adhérer, il a préféré militer dans l’opposition, précisément dans l’UNC de Vital Kamerhe où il s’était démarqué  à partir de ses nombreuses interventions et où il y a été nommé Porte-parole.
Comme ministre de l’Information et médias, il a excellé et apporté un grand changement à la RTNC. Il a complètement amélioré les conditions de travail  à la Télévision, à la Radio nationale et les téléspectateurs peuvent facilement constater la bonne qualité de l’information et de l’image.
Plusieurs réalisations peuvent être portées à son actif ; entre autres : il a remis de l’ordre à la RTNC, ACP et Renatelsat, il a amélioré la rémunération des agents qui travaillent dans ces trois organes sous sa tutelle ; il a mis fin au désordre à la RTNC où le Conseil d’Administration qui est l’organe des décisions ne se tenait plus parce que certains directeurs se croyaient plus puissants et ne devaient recevoir les ordres de personne et présentement, les réunions se tiennent régulièrement ; il luttait pour faire de la RTNC une véritable église au milieu du village où les opposants devraient aussi avoir droit à faire passer leurs opinions.
A son arrivée, il a constaté non sans regret que presque toutes les pages magazines diffusées à la RTNC étaient devenues des publicités alors qu’il existe des chaînes thématiques spécialisées ; il luttait pour mettre fin à cette pratique et il y a déjà une légère amélioration.
Toujours à son arrivée à la tête de ce ministère, il avait trouvé plus de 200 chaînes de radios et de télévisions principalement à Kinshasa travaillant sans documents légaux et ne payant aucun sous dans le Trésor public ; il leur avait donné une mise en demeure pour se conformer. A défaut de se conformer, certaines chaînes de TV (TNTou sur satellite) ont vu leurs signaux coupés. Grâce à cette mesure, Jolino Makelele a renfloué la caisse de l’Etat avec plus d’un million de dollars américains, un véritable record qu’aucun de ses prédécesseurs n’avait réalisé !
Son combat ne se limitait pas seulement aux chaînes de TV mais il comptait l’étendre aussi aux stations des radios, à la presse écrite et aux médias en lignes à travers tout le pays. Il comptait organiser un état de lieu de la presse et média pour réglementer ce secteur.
Parmi d’autres réalisations qu’on peut citer, il a payé les dettes de la RDC par rapport aux frais liés à la retransmission des chaînes congolaises sur satellite (Canalsat et autres) et actuellement on peut suivre nos chaînes à travers le monde.
Pour avoir bien travaillé, toute la population estimait revoir ce digne ministre qui ne s’était pas compromis dans l’actuelle équipe gouvernementale de Jean-Michel Sama Lukonde pour achever tous les programmes qu’il s’était fixés.
Toutefois, il n’est pas encore tard pour le Président de la République de le repêcher et de le récompenser même dans la diplomatie ou dans les entreprises publiques car il a représenté valablement la Gécamines pendant plus de deux décennies en Belgique et Il est parmi les chantres de l’Union Sacrée pour la Nation. Ce sera aussi une bonne façon pour le Président Tshisekedi de faire plaisir à tous ceux qui soutiennent sa  vision et reconnaitre honnêtement son allié de première heure Vital Kamerhe en détention.
Par Jerry Matamba Fania
Le Télégramme du Congo
  

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments