0 0
Read Time:1 Minute, 55 Second

Il aurait 13 femmes s’il n’en avait répudiées que 3. Père de 30 enfants, Pierre KASAMBA KANA de formation pédagogue est prédicateur de l’évangile dès son jeûne âge. Aujourd’hui, il est pasteur responsable de l’église primitive de Kinshasa. Son ministère fructueux a engendré plusieurs églises en république démocratique du Congo, en Afrique et partout au monde.
Le pasteur Pierre Kas est l’un des rares pasteurs Kinois qui vit sa polygamie au grand jour.
” La polygamie est un facteur de développement ” déclare-t-il. La République Démocratique du Congo, un pays à majorité Chrétienne, ne se développerait que s’il arrivait à se soumettre aux lois Divines.
La Bible, livre sainte de la Chrétienté est écrit de bout à l’ autre soit par des polygames soit par des enfants issus de la polygamies. Ainsi, pour le pasteur Kas, ça serait une aberration de se vouloir Chrétien et de rejeter la polygamie. Nos ancêtres autrefois étaient très avancés scientifiquement et socialement par le fait que la polygamie était le socle de leurs mœurs. Le sous développement de notre pays émane du rejet de la polygamie et aussi longtemps que le Congolais ne le reconnaîtra pas, il sera difficile que notre pays se développe, renchéri t-il!
Pour le pasteur Kas, la monogamie obligatoire est une malédiction nous imposée par le colonisateur par le biais de l’église Catholique avec pour objectif d’asservir les Africains en général et le Congolais en particulier. La monogamie serait à la base de bien des maux et de la dépravation des mœurs. Bien d’églises prêchent contre la prolifération de la prostitution ne se rendant pas compte que celle-ci est une conséquence de la monogamie, fait remarquer Pierre KASAMBA. Beaucoup de pasteurs, de prêtres, d’hommes d’ Etat et d’hommes d’affaires vivent dans de la débauche souillant ainsi le peuple en l’éloignant de plus en plus de la face de Dieu et en rendant ainsi difficile leur développement.
Depuis bientôt deux décennies, le pasteur Pierre KASAMBA s’est engagé dans des débats houleux à la radio comme à la télévision et s’en est toujours sorti tête haute. ” Mon combat est de ramener la population Congolaise et celle du monde à la sainte doctrine qui est la polygamie” souligne t-il avec conviction et fermeté

Par Joël Ngoy

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments