0 0
Read Time:6 Minute, 40 Second

Concerne :situation sécuritaire préoccupante dans le Territoire de Djugu,
Province de l’Ituri

Excellence Monsieur le Président de la République,
Qu’il me soit permis d’adresser à Votre Très Haute Autorité cette lettre ouverte relative à la situation sécuritaire de plus en plus préoccupante dans la province de l’ITURI en général et dans le territoire de DJUGU en particulier.
En effet, le Territoire de Djugu a une superficie de 8.730 km2 pour une population de 2. 878 891habitants avec une densité moyenne de 330 habitants au km². Il est constitué de 11 chefferies et secteurs sans compter la Commune de Mongwalu. Il compte 106 groupements et 2300 villages. Le territoire de DJUGU est situé au centre de la province de l’ITURI et est connecté à tous les 4 autres territoires de l’ITURI à savoir ARU, IRUMU, MAHAGI et MAMBASSA.
De plus, il partage une frontière naturelle avec la République de l’UGANDA sur le lac Albert. Cette situation fait de ce Territoire à la fois à vocation agropastorale, minière et pétrolière, un épicentre de toutes activités économiques de la province de l’ITURI.
La circonscription électorale de Djugu à 7sièges au niveau national et 12 sièges au niveau provincial.

Excellence Monsieur le Président,

Entant que élu de Djugu et natif de la Province de l’Ituri, je garde toujours en mémoire que Votre Excellence avez choisi d’effectuer la première visite à l’Intérieur, dès votre accession à la magistrature suprême, dans la Province de l’Ituri. Comme cela ne suffisait pas, Vous avez décidé de Vous rendre personnellement au chef-lieu du territoire de DJUGU pour communier avec les victimes et les déplacés des atrocités imposées par les éléments de la CODECO. Par ce geste combien louable, Vous aviez fait preuve d’un attachement particulier et de l’amour pour mes frères et sœurs de DJUGU.
La population de la circonscription électorale de DJUGU meurtrie, vous reste reconnaissante et Vous réitère son soutien pour la réussite de votre mandat à la tête de notre Pays et salue votre détermination à renforcer l’autorité de l’Etat et à consolider la paix, la sécurité et l’unité nationale sur toute l’étendue du Territoire National et Votre ferme engagement à mettre tout en œuvre pour venir à bout de l’activisme des groupes armés et des conflits communautaires.
Cependant, en dépit des efforts louables du Gouvernement Central et de nos vaillants éléments des FARDC et des services de sécurité, visant à restaurer la paix en ITURI en général et à DJUGU en particulier ainsi que Votre volonté clairement exprimée de voir les criminels de la CODECO déposés les armes et regagnés à la vie civile ou servir dans l’armée nationale ; la situation sécuritaire du territoire de DJUGU s’empire davantage et DJUGU devient un épicentre des violences sanguinaires mettant en cause l’avenir radieux de la Jeune province de l’ITURI. Les groupes armés multiplient des attaques contre la population innocente et les éléments loyalistes. Plusieurs villages sont incendiés, des biens pillés, les champs détruits, les infrastructures de base : hopitaux, centres de santé, écoles,… totalement détruites causant ainsi un déplacement massif de la population. Ces déplacés Les femmes, les enfants, … sauvagement massacrés avec des mutilations de leurs corps.
A titre illustratif, en date du 16/03/2021 vers 5h30, les éléments de la CODECO ont attaqué le groupement CHELE de la chefferie de NDO’OKEBO causant mort d’homme dont le bilan fait état de 9morts : 6 civils, 1 policier, 2 éléments FARDC, 3 blessés dont : 1 civil et 2 FARDC et 4 disparus. Dans la nuit du dimanche 21/03/2021 au 22/03/2021, le groupe armé CODECO avait l’intention selon notre Armée, de couper la circulation sur RN27 et attaquer la population vulnération du centre de négoce de IGA BARIERE. Alertées par la population très vigilante, les forces régulières de la FARDC ont intervenu rapidement et d’une façon professionnelle pour mettre hors d’état de nuire les milices de la CODECO qui voulaient commettre des massacres à grande échelle et couper la circulation sur RN27.Le bilan de cet affrontement fait état de 27 éléments CODECO neutralisés. Nous déplorons la mort de 5 civils tués et décapités et 1 vaillant soldat est tombé et 1 autre grièvement blessé. Nous signalons également les occupations de certaines zones minières par les éléments de la CODECO où ils exploitent de l’or et perçoivent des taxes qui leurs permettent de se doter des armes et minutions.

Excellence Monsieur le Président de la République,

L’activisme de ces groupes armés vise l’occupation de la totalité de la Province de l’ITURI dans le but de commettre des violences et massacres systématiques. Sans une intervention musclée de notre armée, l’ITURI risque de revivre la situation malheureuse de 1999 qui l’avait plongée dans une série des violences sans précédent entre les communautés qui vivaient toujours en harmonie.
Permettez-moi Excellence Monsieur le Président de rappeler à Votre Haute Autorité la, promesse de voir les ituriens retrouvé la paix durable. C’est avec un cœur plein de douleur et d’amertume que je tiens ce stylo pour vous écrire cette lettre ouverte car une menace de généralisation et communautarisation des conflits pointent à l’horizon.
Aussi, Les milliers des déplacés vivent dans des conditions inhumaines, sans aucune assistance humanitaire adéquate, les placant ainsi dans un risque élevé d’épidémie, de malnutrition et autres maladies d’origine hydrique.

Excellence Monsieur le Président,

Vu la situation sécuritaire actuelle très préoccupante de l’ITURI, je vous prie de bien vouloir inscrire sur la liste des actions prioritaires du Gouvernement d’Union Sacrée de la Nation, mes modestes recommandations et suggestions ci-après :
 La restauration urgente de l’autorité de l’Etat sur toute l’étendue de la province de l’ITURI en assurant le contrôle de tous les périmètres sont aujourd’hui sous le contrôle des groupes armés ;
 L’augmentation des effectifs des militaires et des policiers et la dotation d’une logistique adéquate (équipements militaires, solde, ration, prime,…) en vue de faire monter davantage en puissance nos forces armées ;
 Le désarmement forcé des éléments de la CODECO et autre groupes armés ;
 L’organisation et le démarrage effectif du processus de DDR communautaire pour les éléments de la CODECO et autres groupes armés prêts à déposer les armes ;
 L’organisation dans un bref délai,à Bunia,d’une Conférence pour la paix durable en ITURI par les ituriens ;
 La création d’un tribunal international spécial pour juger les acteurs des atrocités de l’ITURI ;
 Le renforcement de la gouvernance sécuritaire préventive à travers des cadres de concertation et de collaboration entre la population et les services de sécurité sous le leadership de l’autorité locale ;
 L’assistance humanitaire aux déplacés de guerre ;
 La reconstruction des infrastructures de base (écoles, hopitaux,..) détruites par les effets de la guerre ;
 La création des centres d’encadrement et d’apprentissage des métiers pour les jeunes sans emplois ;
 La création d’une équipe mixte RDC-UGANDA pour surveillance des mouvements sur le lac Albert ;
 La Relance des activités de la SOKIMO et la mise en valeur de son patrimoine en nommant un nouveau comité de gestion ;
 La Poursuivre en justice de tous qui sont redevables vis-à-vis de la SOKIMO (cfr Dossier KIBALI) ;
 larétrocession régulière de la part des recettes nationalesau Gouvernement provincial afin de lui permettre notamment de poursuivre son programme de promotion et d’encadrement de la jeunesse dans le but de pérenniser les acquis des efforts de la pacification de l’ITURI.

Je fonde l’espoir que les suggestions faites ci-dessus à Votre Excellence, dans le but de voir notre Province et ma circonscription de DJUGU retrouvée une paix durable, retiendra votre particulière attention.

Je vous prie d’agréer, Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, l’expression de mes hommages les plus déférents.

Fait à Kinshasa, le 23 mars 2021

Honorable Héritier BAHATI CHUMA
Députe National

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments