0 0
Read Time:2 Minute, 22 Second

Walle Lufungula est isolé. Il n’a plus de soutien. Le parapluie lui est retiré. Et l’étau se resserre autour de lui.
Suite à son ameutérisme et son gangstérisme dans la gestion de la province, son peuple l’a abandonné, l’assemblée provinciale l’a déchu, le VPM de l’intérieur l’a rétiré le volant et a confié à son vice, les autorités policiaires et militaires ne le considèrent plus. Oh ! C’est une fin qui s’annonce tragique pour l’ancien Gouverneur de la Tshopo, Me Walle Lufungula.

Malgré qu’Il y eu ovation de la population le 15 avril dernier à Kisangani après la déchéance du Gouverneur Walle Lufungula par l’Assemblée provinciale mais le doute planait encore les esprits des boyomais qui craignaient que Kinshasa le repèche comme en 2020.
Et comme un n’est pas deux, cette fois-ci, le VPM de l’Intérieur Gilbert Kankonde a pris acte de sa déchéance et a confié l’intérim à son vice, Abibu Sakapela. Ce qui fut un sujet de joie et de satisfaction de tous les tshopolais.
Ne s’attendant pas à ce changement brusque et rapide de la situation, malgré son soi-disant adhésion à l’Union Sacrée, Walle Lufungula est dépassé par l’évènement. Il fait la resistence et ne veut pas obtempérer à la décision de la hiérarchie.
Désormais c’est le bicephalisme et la cacophonie qui s’installent à la tête de la Tshopo. Et Kisangani risque encore un bain de sang.
Pour prouver que Walle Lufungula se conjugue désormais au passé, le Commissaire Provincial de la Police Nationale de la Tshopo, Jonas Kalakandi Kapela, qui, après son attérissage à l’aéroport de Bangboka en provenance de Kinshasa est allé présenté ses civilités au Gouverneur a.i. Abibu Sakapela.
Réagissant épidermiquement, par rapport à cette boude du Commissaire Provincial de la PNC/Tshopo, un communiqué fut lu hier par le service de presse du Gouverneur déchu sur les antennes de la RTNC/Kisangani affirmant que cet officier de la police est arrivé à Kisangani clandestinement ? L’on se se demande comment cela peut-il être possible alors qu’il y a un circulaire encore en vigueur interdisant tout mouvement des officiers des Fardc et de la police d’une ville à une autre sans autorisation préalable de la hiérarchie ? Sans cette autorisation, le commissaire Jonas Kalakandi ne pouvait pas passer bonnement tous les services spécialisés de l’aéroport international de N’djili. 
Répondant à la question du Télégramme du Congo par rapport au bicephalisme qui règne à la tête de la Tshopo, le Gouverneur intérimaire Abibu Sakapela se dit confiant et serein parce qu’ il le soutien de la population et de la hiérarchie. Il appelle ainsi son ancien Chef à déposer et à preserver son image et favoriser la paix sociale. 
Selon un notable de la Tshopo que nous avons requit l’anonymat, Walle Lufungula a créé la rebellion et risque la prison.
Par Joseph Lounda
Le Télégramme du Congo (LTC)

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments