0 0
Read Time:2 Minute, 5 Second

Plus d’une semaine depuis que les habitants du territoire de Monkoto assistent à un théâtre macabre. le Secteur de Bianga sur l’autre rive de la rivière Momboyo est l’épicentre d’un conflit ethnique sanglant entre les Bantous et Pygmées. Bilan provisoire, plus de 25 morts déjà enregistrés, plusieurs villages incendiés et plus de 300 maisons brulées.

“Une allumette qui peut embraser la forêt.”

D’après notre source, F. Longange, pour la petite histoire lugubre, un  commercant (bantou) avait payé trois cultivateurs Pygmées pour labourer son champ. Après quoi, il effectue un voyage pour Mbandaka laissant sur le champ ses travailleurs pygmées. Après lui une dispute oppose ces travailleurs pygmées, et se transforme en une bagarre entre eux. Gravement bléssé l’un des travailleurs pygmées succombe de ses blessures et trouve la mort. Informés de la mort de leur frère, les Pygmées n’approuvent pas cette situation, assiègent par effraction la parcelle du commercant bantou en son  absence, vandalisent, pillent, abattent ses bétails pour faire le deuil de leur frère in situ. Ils vont jusqu’à enterrer le pygmée décédé dans la dite parcelle, accusant le commercant d’être auteur de la mort de leur frère, par ses sacrifices fétichistes pour fructifier ses affaires.                                 S’étant senti provoquer, les bantous ripostent violament, et la situation se transforme en bagarre généralisée entre pygmée et bantou. Impliquant même des pygmées et bantous des villages envisinants venus à leur tour à la rescousse de leurs congénères. Les uns armés des fusils de chasse et les autres des flèches empoisonnées, ils mettent Bianga à feu et à sang.  
Il sied de noter que, grâce à l’intervention des forces de l’ordre, le bataillon bonobo, que Bianga a trouvé l’acalmie. Et, les autorités se sont dépêchées sur place pour s’imprégner de la situation.
    
Monkoto, est l’un des six territoires de la province de Tshuapa, situé au Sud de la province avec une superficie de 36.385 Km2 , il compte trois secteurs, Monkoto, Nongo et Bianga. Il est moins peuplé, mais frontalier de trois provinces, Maindombe, Équateur et Kasaï à partir de Mpume Nkake. Compte tenu de la valeur inhérente de la vie humaine, et de la promiscuité de ces deux communauté à Monkoto, et de Monkoto avec le Parc Salonga, cette situation mérite un regard figé.

Par Elrick Elesse.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments