0 0
Read Time:1 Minute, 10 Second

Eteni Longondo, Ministre honoraire de la Santé passe sa première nuit en prison de Makala.
Un signe fort de la réalité et de l’effectivité  de l’État de droit. Il est reproché au Docteur Eteni Longondo la gestion calamiteuse du fonds Covid19.
L’instruction était secrète et le ministre honoraire répondait déjà aux diverses invitations du Procureur.
L’homme à l’Abacost style Mao doit faire sa première expérience du blouson jaune-bleu.

Eteni Longondo victime expiatoire de l’État de droit ?

Pour qu’il y ait réellement l’effectivité de l’Etat de droit, il faut qu’un membre de la famille politique du Chef de l’Etat soit arrêté ne cessaient de réclamer les opposants politiques.

Et la question que l’on se pose est de savoir si le Dr. Eteni Longondo ne serait pas la victime expiatoire?
Selon nos sources, le Ministre Eteni Longondo doit justifier la somme de 1.600.000 USD dont les pièces justificatives seraient entre les mains de Bellarmin Kimbulu, son ancien Conseiller Financier.
Selon cette même source, Bellarmin Kimbulu aurait délibérement refusé de livrer les pièces à la justice pour clouer Eteni Longondo.
Signalons que, Bellarmin Kimbulu est actuellement Conseiller Chargé d’études du Ministre de Finances Nicolas Kazadi.
Du côté de l’UDPS, Eteni Longondo n’est pas victime d’une cabale politique mais il a plutôt à faire avec l’Etat de droit qui n’exclut personne.
Affaire à suivre.
Par Joseph Lounda et Gérard Lemba
Le Télégramme du Congo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments