0 0
Read Time:1 Minute, 49 Second

La France vient de classer la RDC en « rouge » à cause d’une « circulation active du coronavirus » ainsi que « la présence de variant préoccupant » dans le pays. En RDC, c’est la circulation du variant Delta qui inquiète particulièrement les autorités françaises.

Cette décision de la France implique des contraintes supplémentaires pour les voyageurs venant de RDC et qui veulent se rendre dans l’Hexagone. Vingt-quatre pays dans le monde dont quatre sur le continent africain sont désormais classés « rouges » par Paris.

En Afrique, l’Afrique du Sud est classée « pays rouge » depuis plusieurs semaines par les autorités françaises à cause de la circulation du variant Beta, le variant sud-africain, moins sensible à la vaccination que la souche initiale. Désormais, c’est le variant Delta, aussi appelé variant indien qui s’y propage. Il a la particularité d’être 60 % plus contagieux que les autres variants. C’est lui qui est à l’origine d’une troisième vague de Covid-19 dans plusieurs pays d’Afrique. Conséquence, en juin, la Namibie et les Seychelles ont également été classés « pays rouges » par la France.

La RDC, un « pays à très haut risque » pour la Belgique

C’est maintenant au tour de la RDC. Le jeudi 29 juin, dans le pays, le variant Delta représentait 84 % des nouvelles infections. Les autorités françaises n’autorisent les voyages en provenance des « pays rouges » qu’en cas de « motifs impérieux ». Les vacanciers et les touristes ne peuvent donc pas se rendre dans l’Hexagone. Et pour ceux qui ont le droit de voyager, il faut en plus présenter un test de dépistage négatif avant d’embarquer. Un autre test est réalisé à l’arrivée en France et une quarantaine de 7 ou 10 jours doit être observée suivant si les personnes sont vaccinées ou non.

À noter aussi que depuis le 26 juin, la RDC est également considérée comme un « pays à très haut risque » par les autorités belges. Les voyages vers la Belgique hors motifs impérieux sont interdits. Lorsqu’ils sont autorisés, vaccinés ou non, une quarantaine de 10 jours et plusieurs tests de dépistages sont obligatoires.

RFI / Le Télégramme du Congo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments