0 0
Read Time:1 Minute, 26 Second

L’honorable Lumeya Dhu Malegi a lancé un vibrant appel aux députés de Fcc et de Lamuka à ne pas cautionner la forfaiture de de l’Union Sacrée dont soutient l’Honorable Président de l’Assemblée Nationale Christophe Mboso.

La bataille du contrôle de la centrale électorale a changé de terrain après l’impasse des religieux, la balle est désormais entre les mains des politiques.

Selon l’honorable Lumeya Dhu Malegi, élu du Grand Bandundu, aucun député du Fcc et de Lamuka ne prendra part à la commission paritaire mixte pour la désignation des animateurs de la CENI.

Les députés de l’Union Sacrée sont en train de préparer un passage en force, sans concessus des autres forces politiques en présence au sein de l’Assemblée Nationale, a martelé l’honorable Lumeya, ex ministre des Affaires Foncières.

À la question de savoir : qu’adviendrait – il si certains de vos collègues du Fcc et de Lamuka décident délibérément à y prendre part ?
À lui de répondre : ” alors, il y aura une opposition qui sera créée nuitamment dans des officines politiques pour débaucher !

L’appel de Lumeya aux députés FCC et Lamuka est un véritable blocage à Christophe Mboso et à l’Union Sacrée, lance un observateur de la scène politique congolaise.

Et d’ajouter : Bien que Lumeya Dhu Malegi est de nature calme, l’un des députés le plus doux, néanmoins, il faut que Mboso qui connaît bien l’homme le prend au sérieux. Il a donc intérêt à rectifier le tir et à rappeler les troupes à l’ordre.

La question de désignation des prochains animateurs de la Commission Électorale Nationale Indépendante demeure sensible et s’annonce riche en révélation avec un décor conflictogène qui est encore à la phase embryonnaire.
Wait and see.
Par Joseph Lounda et Israël Lubutu
Le Télégramme du Congo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments