0 0
Read Time:1 Minute, 53 Second

En ce moment où les réseaux sociaux sont mal exploités par des personnes mal intentionnées qui lancent des propos tribaux et divisionnistes, Eteni Longondo fait de la lutte contre le tribalisme et le renforcement de l’unité nationale son cheval de bataille.

L’ancien Ministre de la Santé et Cadre de l’UDPS, le Docteur Eteni Longondo a animé devant un parterre des motocyclistes communément appelés Wewa, une conférence-débat ce jeudi 19 août 2021  dans la salle des fêtes Les Jumelles de la commune de Lemba.

Pour Eteni Longondo, le Congo est notre héritage commun, nous devons tous lutter pour le garder uni et fort. Les divisions et les querelles freinent son développement.

Selon lui, c’est à tort qu’on indexe à l’UDPS un caractère tribal. Et le Président Félix Tshisekedi ne se bat pas pour le développement d’une seule tribu mais pour tous les Congolais.

Est-ce la gratuité de l’enseignement, la baisse des prix des billets d’avions et des surgelés profitent seulement à une seule tribu ?” Se demande Eteni Longondo.

Et d’ajouter : “Le Président Félix Tshisekedi est en train de mettre le pays sur le rail, mais les oiseaux des mauvais augures veulent le distraire pour qu’il n’atteigne pas ses objectifs”, lance Eteni Longondo.

Ce cadre de l’UDPS appelle les Wewa à ne pas céder à la provocation et de répondre aux injures par les faits et réalisations du Président Félix Tshisekedi.

Prenant la parole, Guillaume Soro, Président des motocyclistes, félicite et loue l’initiative du Docteur Eteni Longondo. 
Nous, les Wewa disons non au tribalisme et promettons de soutenir le Dr. Eteni Longondo dans son combat pour le renforcement de l’unité nationale“, a renchéri le Président Erick Kabangay connu sous le nom de Soro Guillaume.

Vue partielle des conférenciers.

Après Kinshasa, Eteni Longondo promet de faire le tour du Grand Congo pour perpétrer son combat de la lutte contre le tribalisme et le renforcement de l’unité nationale.

Devant la presse, Eteni Longondo rappelle que le tribalisme est un terrain glissant, nous devons éviter qu’on rentre aux mauvaises expériences des années 60. “Pour une question de l’unité nationale, on cesse d’être de l’opposition ou du pouvoir. On se met tous ensemble pour conserver et renforcer cette unité nationale chèrement acquise“.

Par Joseph Lounda
Le Télégramme du Congo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments