0 0
Read Time:2 Minute, 1 Second

Dans un message radiophonique adressé à la population, le gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu, le Lieutenant-Général Constant Ndima en coordination avec l’Observatoire Volcanologique de Goma (OVG), vient de donner l’ordre d’évacuation de la ville de Goma suite à une éventuelle éruption du volcan Nyiragongo après celle du samedi 22 mai dernier.

Selon le Gouverneur-militaire, les données systémiques liées à la déformation du sol indiquent la présence des magmas sur la zone urbaine de la ville de Goma avec une extension sur le lac Kivu. Compte tenu de ces observations scientifiques, on ne peut actuellement exclure une éruption à terre ou sous le lac Kivu, mais celle-ci pourrait arriver avec ou sans aucun signe précurseur.

En outre, il signale aussi le risque de voir quelques zones d’habitations exposées au gaz methane et à la coulée des laves. Cela pourrait provoquer des incendies et la destruction d’une grande partie de la ville. Notamment les quartiers Majengo, Mabanga-Nord et Sud, Virunga, Bujovu, Murara, Kahembe, Mikeno, Mapendo et Volcan. 

« Nous recommandons et rappelons qu’il est très important de rester à l’écart de trajectoire de coulée des laves qui représente un danger de mort par axphysie ou par brûlures sévères », insiste le gouverneur militaire, le Lieutenant-Général Constant Ndima Kongba.

Par ailleurs, le gouverneur signale aussi les risques supplémentaires liés à l’interaction entre la lave et l’eau, l’interaction du magma avec l’eau du lac, la propagation et l’émission à surface du gaz methane produit par le lac Kivu…

« Nous recommandons encore à la population de rester vigilante et à l’écoute des informations transmises par les autorités compétentes étant donné que  la situation peut changer à tout moment », a conclu le Gouverneur militaire.

Rappelons que la situation reste sous une surveillance constante et une mise à jour est recommandée à chaque 30 minutes. Et la population devrait s’abriter à Sake à une trentaine de kilomètres de la ville de Goma.

La Police et l’armée resteront dans la ville pour patrouiller et sécuriser les biens de personnes déplacées.
Notons que l’évacuation a un caractère obligatoire et se fera sous la coordination des humanitaires avec le moyen de transport disponibilisé par le gouvernement de la république.

 Par Joseph Lounda
Le Télégramme du Congo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments