0 0
Read Time:2 Minute, 11 Second

L’ancien ministre de la Santé et Cadre de l’UDPS, le Docteur Eteni Longondo a comparu cet après-midi en chambre de conseil devant le Tribunal de Grande Instance de Kinshasa / Gombe où il a nié avoir détourné l’argent alloué à la riposte contre la Covid-19. Preuve à la main, Eteni Longondo a sollicité sa mise en liberté provisoire et a clamé son innocence.

Notre client a clamé son innocence, nous avons présenté les pièces justificatives” que réclamaient les juges et il n’y a pas d’indice sérieux de culpabilité à l’encontre de M. Eteni“, a déclaré Maître Hugues Pulusi Eka, un des avocats de l’ancien ministre.

Le Tribunal a pris l’affaire en délibéré et devra se prononcer dans les 48 heures conformément à la loi. 

Du côté de l’UDPS c’est le silence radio ou le silence coupable ! Depuis son arrestation, aucune manifestation de soutien de la part de ses camarades du parti.

Ce silence radio de l’UDPS ouvre la voie à la diversion et à l’infox. Dans les réseaux sociaux, l’arrestation du Dr. Eteni Longondo divise le parti présidentiel.
Pour les uns, Eteni Longondo est victime du tribalisme qui gangrène l’UDPS. Pour les autres, Eteni Longondo est la victime expiatoire, il est sacrifié sur le plateau de l’Etat de droit pour plaire ceux qui disent que la justice congolaise est politisée et à double vitesse. 

D’autres affirment que, Eteni Longondo s’est attiré les foudres en lançant la campagne contre le tribalisme et en défendant le Cardinal Fridolin Ambongo, son frère de terroir, alors que le parti s’est engagé à répondre coup sur coup au Prélat Catholique.

Pour rappel, avant son arrestation, Eteni Longondo avait lancé la campagne de lutte contre le tribalisme et le renforcement de l’unité nationale. Selon lui, c’est à tort qu’on attribue à l’UDPS le caractère tribal et le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi ne se bat pas pour l’intérêt d’une seule tribu.

C’est à l’UDPS de prouver son soutien à ce haut cadre du parti pour taire les méchantes langues.

Contacté par notre rédaction, un cadre de l’UDPS qui a requit l’annonymat affirme que : “Eteni Longondo n’est pas victime d’une cabale politique mais il a plutôt à faire avec l’Etat de droit qui ne fait acception de personne. C’est à lui de prouver son innocence devant les juges pour être définitivement blanchi”.

Notons que c’est depuis le vendredi 27 août dernier que le Docteur Eteni Longondo, ancien ministre de la Santé est en détention provisoire à la prison de Makala pour un présumé détournement de fonds alloués à la lutte contre la Covid-19.

Par Joseph Lounda
Le Télégramme du Congo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments