0 0
Read Time:2 Minute, 29 Second

La formation sportive de Bikira a été battue par Amani (1-0) ce dimanche 20 juin 2021 au stade des Martyrs de la Pentecôte lors de la finale de la toute première édition du championnat national organisé par la Ligue Nationale de Football Féminin (Linaff).
La formation sportive chère au président Trudon Kaseso, pour sa première participation à un tournoi de cette envergure a impressionné plus d’un observateur. D’ailleurs nombreux sont ceux qui ont cru qu’elle allait remporter cette compétition autrefois connue comme la coupe du Congo version féminine.

Arbitrage décrié

D’aucuns estiment que si Bikira a raté le titre c’est aussi parce que l’arbitrage, lors de la confrontation finale, a été contre eux. A en croire certaines langues, l’arbitre sur le terrain avait pour mission de barrer la route au sacre de Bikira.
Tenez, après avoir brandi un carton jaune à Ngalula Déborah de Bikira, l’arbitre international Olivier Safari a donné un rouge direct à la même joueuse ce, pour protestation !
Ceci a conduit à une zizanie frisant l’incompréhension car, en principe, un rouge direct sanctionne une faute plutôt gravissime. Si c’était pour protestation comme il a voulu se justifier plus tard, il aurait fallu qu’il brandisse un second carton jaune puis sortir, comme le veut la règle, un rouge en lieu et place d’un direct.
Ce carton rouge pratiquement au début de la rencontre a fait que Bikira puisse évoluer en infériorité numérique pendant quasiment  toute la rencontre.
Quand on sait qu’il s’agissait là de la meilleure joueuse de cette formation sportive, plusieurs analystes se demandent si cette faute grave d’arbitrage n’a pas été commis expressément par cet arbitre international qui avait plutôt bonne réputation jusque-là.
Comme si cela ne suffisait pas, il a fallu qu’il y ait confusion entre lui et ses assistants tout au long du match !
L’exemple le plus frappant concerne l’action qui a mené à l’unique but de la partie. Alors que son assistant avait signalé une faute en levant son drapeau, l’arbitre central a préféré l’ignorer et laisser cette action litigieuse se conclure en but !
C’est sur ce goût d’une fête gâchée que s’est donc conclue cette première édition du championnat national du football féminin en présence du ministre des Sports ainsi que celle de la formation professionnelle qui était venue en soutien aux équipes par solidarité féminine.
Il sied aussi de rappeler qu’alors qu’Amani a été sacrée championne de la RDC et Bikira sa Dauphine, la Formation sportive du TP Mazembe s’est emparée de la dernière marche du podium en battant la JSK de Lualaba par 3-0 lors de la petite finale organisée dans la matinée avant la finale, ce même dimanche au stade des Martyrs de Kinshasa.
Sauf changement de dernière minute, c’est donc Amani qui représentera, toute seule, la RDC, lors de la toute première édition de la Ligue des champions du football féminin qui sera organisée par la Confédération Africaine de Football.
Affaire à suivre.
Par Armando Mananasi
Le Télégramme du Congo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments