0 0
Read Time:1 Minute, 57 Second

Fermé pour rénovation et interdit d’accueillir toutes les compétitions organisées par la Fédération Internationale de Football Association (FIFA), le stade des Martyrs de la Pentecôte de Kinshasa est en pleine rénovation. En effet, la plus grande enceinte sportive de la RDC subit des travaux herculéens qui, une fois terminés, conduiront à sa mise à niveau aux standards fifa. Si on suit à la loupe les principales recommandations de l’organe faitière du football, le processus de la standardisation de ce stade devra consister, entre autres, à créer une tribune de presse, à assainir les installations hygiéniques, a adapté le carré VIP, à viabiliser les vestiaires.
En attendant que cela soit possible, la Confédération Africaine de Football (CAF) sur demande expresse de la Fédération Congolaise de Football Association (FECOFA) a autorisé la RDC à accueillir ses compétitions internationales  à Kamalondo, stade du TP Mazembe à Lubumbashi. Cette décision pourra être changée si seulement les travaux du stade de Martyrs arrivaient à terme avant le début de la phase éliminatoire de la coupe du monde 2022 prévue lors des trêves internationales des mois de septembre, octobre, novembre 2021 et mars 2022.

Protéger les acquis

On ne cessera de le décrier. Aujourd’hui le stade des Martyrs de la Pentecôte est devenu la victime préférée des supporters en colère. Alors que l’état congolais peine à doter la nation des infrastructures sportives appropriées, les actes de vandalisme détruisent les rares structures disponibles. A pratiquement chaque saison, plusieurs casses et autres actes de destruction méchante sont constatées dans le stade des Martyrs sous l’œil impuissant des agents de sécurité. A titre d’illustration, l’on citerait l’impuissance des autorités congolaises dont le ministre des sports lors de la mise en sac du stade des Martyrs pendant la finale de la 56ème coupe du Congo.
Si de tels actes ont pu être commis alors que la compétition était censée se dérouler en huit-clos, on s’interroge de ce qui va se passer alors que le retour des supporters dans les gradins est annoncé.
Après avoir vu les images en circulation dans les réseaux sociaux, plusieurs voix se sont levées pour exiger le renforcement de la sécurité ainsi que le contrôle dans les stades congolais en général, surtout au stade des Martyrs en particulier.

Par Armando Mananasi
Le Télégramme du Congo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments