0 0
Read Time:3 Minute, 57 Second

La page Gentiny Ngobila semble être tournée par le Président Félix Tshisekedi. C’est suite au rapport des élus nationaux de Kinshasa sur sa gestion chaotique de la Capitale.

Dans leur déclaration du mercredi 11 août 2021, les élus nationaux de Kinshasa estiment que la ville de Kinshasa n’est pas gouvernée. Ils évoquent les différents maux qui rongent la Capitale, notamment l’insalubrité, les embouteillages, l’incivisme et les abus du pouvoir. Enfin, ils interpellent le Gouverneur à mettre fin aux dérapages et désordres constatés partout dans la ville.

Réagissant par la voie détounée en cette sortie médiatique des élus nationaux de la Capitale, sur les réseaux sociaux, les partisans du Gouverneur Gentiny Ngobila ne ménagent aucun effort pour s’attaquer à l’Honorable Jean-Marc Kabund, Président a.i. de l’UDPS.

Pour ces derniers, avant de décrier la gestion de Gentiny Ngobila, Jean-Marc Kabund devrait d’abord donner le bilan de Félix Tshisekedi à mi-parcours à la tête du pays. Et d’ajouter : Si Kinshasa n’est pas gérée, alors le pays tout entier n’est pas aussi géré !

Gentiny Ngobila sur un siège éjectable !

La page Gentiny Ngobila est déjà tournée et son sort scellé. Ses jours au gouvernorat de Kinshasa sont comptés, a fait entendre un député national réputé proche du Chef de l’Etat dans le couloir du Palais du peuple.

Et de continuer, cette fois-ci, c’est le Président de la République lui-même qui prend le dossier en main, mettant d’abord de côté les affinités amicales des belgicains.

D’après le témoignage d’un diaspora congolais vivant en Europe, Félix Tshisekedi aurait à son arrivée en Belgique transitait par la commune de Louvain à Wavre en passant par la commune de Everre. À cette époque, l’actuel Chef de l’Etat était très lié à Gentiny Ngobila au point que leurs épouses ont scellé par le temps une grande amitié.

D’après notre source du Palais du peuple,  visiblement ce passé constitue une pesanteur. Gentiny Ngobila puise sa force et son entêtement dans l’histoire partagée avec Félix Antoine Tshisekedi à Bruxelles au point d’oublier sa nouvelle casquette de Chef de l’État. 

Alerté des dérapages de Gentiny Ngobila,  Félix Tshisekedi vient de se prononcer pour la première fois contre le Gouverneur de Kinshasa, mettant d’abord de côté la belle époque des belgicains face aux intérêts de l’Etat, affirme cette source.

Cette spirale verbale devient un jeu de ping pong par ceux qui sont responsabilisés à trouver des solutions durables aux multiples préoccupations des Kinois.

Au lieu de se plier aux recommandations des élus du peuple lu par Jean-Marc Kabund, Gentiny Ngobila préfère répliquer et envoyer une jeunesse instrumentalisée pour l’injurier tout en vantant ses soi-disant réalisations, regrette ce député national.

Selon ce même député national, Kinshasa est la capitale et le miroir de la RDC, c’est dans cette ville où émane les impulsions des évènements qui se rependent sur l’étendue de la République a rappelé le premier Rdcongolais Félix Antoine Tshisekedi.

Du côté du Palais du Peuple, les députés nationaux sont offusqués de voir le prestige d’une institution comme l’Assemblée Nationale traîné dans la boue par des propos discourtois de préposés de Ngobila via les réseaux sociaux.

Et comme conséquence, tous les députés nationaux se montrent solidaires aux élus de Kinshasa, a déclaré un député national, élu de la circonscription de l’Equateur dont nous taisons le nom.

À lui d’ajouter : avec les institutions provinciales, nous sommes toujours en conflit récurrent et permanent, parce que dans la plupart des cas, dans nos rapports parlementaires, nous décrions l’inertie et la mauvaise affectation allouée aux provinces.

Que nos collègues élus de la ville de Kinshasa agissent de la même manière, c’est de leurs responsabilités parlementaires surtout que Jean-Marc Kabund ne l’a pas fait seul, comme l’atteste les images. Il était entouré des autres députés nationaux de Kinshasa.

Selon lui, cette solidarité des députés nationaux tient  à sauvegarder le prestige national de leur institution.

L’indignation des élus nationaux le pousse à avoir une lecture claire et net des sénateurs sur la désinvolture de Gentiny Ngobila.

Depuis l’indépendance, la gestion morale de cette ville métropolitaine de Kinshasa n’est pas une exclusivité du gouverneur seul, même le Président Mobutu y avait veillé,   lance un élu du Nord-Kivu.

Il sied de signaler que Gentiny Ngobila a renoncé aux réunions du Pprd sans le déclarer ouvertement et a créé le Dynamique Ngobila en perspective des élections de 2023.

Les plaintes des Kinois face à l’inaction de leur Gouverneur se cumulent et ne cessent de s’accroître au point d’egratigner le Président de la république.

Devant la presse, les élus nationaux craignent que l’attitude de Gentiny Ngobila soit un cas de jurisprudence pour d’autres institutions provinciales.

Affaire à suivre.

Par Joseph Lounda et Gérard Lemba
Le Télégramme du Congo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments