0 0
Read Time:2 Minute, 38 Second

Au cours d’une interview accordée à la rédaction de 7SUR7.CD ce mercredi 28 avril 2021, le président du Conseil d’administration de l’Observatoire de la Dépense Publique (ODEP), Florimond Muteba Tshitenge, s’est exprimé sur les aspects économiques et financièrs du programme d’action présenté par le premier ministre Sama Lukonde aux députés nationaux le lundi dernier.

Sans être un prophète de malheur, ce professeur des universités pense, faits à l’appui, que le budget triennal de 36 milliards de dollars, en raison de 12 milliards USD l’an, que propose le chef du gouvernement de l’Union sacrée est irréaliste et utopique.

Ce budget n’est pas du tout réaliste. Il suffit de tenir compte du contexte actuel marqué par les effets de la Covid-19 et de voir ce que le pays a réalisé en 2020 pour s’en rendre compte. On ne peut pas se permettre cet espoir exagéré. Il est pratiquement irréaliste de mobiliser 12 milliards de dollars l’an dans le contexte actuel“, a déclaré le numéro un de l’ODEP.

Le professeur Florimond Muteba Tshitenge en appelle au réalisme et trouve hasardeux, voire démagogique, de faire croire aux congolais que l’on peut passer aussi facilement d’un budget annuel de 6 milliards USD à celui de 12 milliards USD, sans des actions draconiennes au niveau de la mobilisation et du contrôle des finances publiques. 

Nous trouvons vraiment impossible que les régies financières et autres services qui produisent les recettes puissent passer d’un coup de 6 à 12 milliards USD ? De quelle manière est-ce possible ? Par quelle magie ? On dit ça alors qu’on sait pertinemment bien comment le pays a été incapable de mobiliser même à 50 % le budget 2020“, a-t-il fait remarquer.

Le PCA de l’ODEP rappelle que sur un budget d’environ 12 milliards de dollars américains en 2020, la RDC n’a pu mobiliser, à la fin de l’année, que 3,7 milliards USD, soit un taux de 30%.

Il affirme qu’au premier trimestre 2021, le taux de réalisation du budget de 6,9 milliards préconisé par loi de finances 2021 est pratiquement faible, soit près de 50%. La moyenne mensuelle est d’environ 250 millions USD sur une prévision de 550 millions USD.

Je ne vois pas par quelle magie, on va arriver à réaliser 12 milliards USD l’an. Avec la Covid-19, le résultat des entreprises en 2020 n’a pas été bon. Ce qui a eu un impact direct sur l’impôt sur le bénéfice. Ça risque d’être le cas aussi pour cette année, étant donné que la situation n’a pas changé. Alors, comment dans ce contexte on peut prétendre mobiliser un tel budget ? Je pense que c’est une simple vue de l’esprit, une proposition pas du tout réaliste“, a martelé Florimond Muteba.

A titre de recommandation, le PCA de l’ODEP a insisté sur la nécessité de renforcer les mesures fiscales, le contrôle des finances publiques et la représsion des crimes économiques.

Florimond Muteba a par ailleurs plaidé pour le renforcement du pouvoir des contrôleurs budgétaires présents dans chaque ministère et pour l’organisation de la prestation de serment des magistrats de la Cour des comptes.

Par Orly-Darel Ngiambukulu
7SUR7.CD/Le Télégramme du Congo (LTC)

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments