0 0
Read Time:2 Minute, 32 Second

Dans une ambiance très fraternelle qui n’exclue le respect des gestes barrières, Son Excellence Monsieur le Ministre Congolais des Finances Nicolas Kazadi et SEM l’Ambassadeur de la France François Pujolas ont signé ce mardi 15 juin une convention de financement, à hauteur de 10.8 millions de dollars (9 millions d’Euros) pour le renforcement du système de santé primaire et secondaire dans les zones de santé de Karisimbi et de Nyiragongo au centre et en périphérie de la ville de Goma dans le Nord-Kivu. Cette convention salvatrice a été signée en présence de la Vice-Ministre des Finances et de la Ministre ad intérim de la santé.


Un ouf de soulagement pour la population du Nord Kivu, car ce financement contribuera à l’assainissement de la voirie et à la maintenance des multiples équipements et infrastructures qui s’avèrent indispensable, suite aux dégâts causés lors de l’éruption du volcan Nyiragongo et l’activité sismique qui s’en est suivie.
Ce projet de financement sera mis en œuvre par le truchement de l’Agence Française de Développement AFD. Mais, notons tout de même que ce financement a été également motivé par l’afflux de la pandémie de la Covid-19.
Ladite convention se rapporte au pilier numéro 11 du programme du gouvernement, qui favorise le renforcement des structures de financement des soins dans la province du nord Kivu, a fait savoir l’argentier congolais Nicolas Kazadi.
Tout en rappelant que ledit pilier du programme du gouvernement intitulé « améliorer les conditions sociales au nord Kivu », vise aussi l’amélioration de sa résilience faces aux chocs épidémique dans la zone de santé de de Karisimbi et Nyiragongo, zones périurbaines de Goma.
Face à la presse, l’ambassadeur Francois Pujolas, a souligné que cette convention évaluée à 9 millions d’Euros est le résultat de la meilleure coopération diplomatique du chef de l’Etat Félix Tshisekedi lors de sa rencontre avec le Président Macron en 2019 à l’Elysée (Paris), qui avait abouti à la signature de la feuille de route franco-congolaise de lutte contre Ebola et autres épidémies.
En sa qualité de maitre d’ouvrage, le ministère de la santé publique lancera en toute transparence un appel d’offre international pour recruter un maitre d’ouvrage délégué à qui, il confiera la responsabilité de l’exécution des tâches pour une mise en œuvre professionnelle de ce grand projet, sous la coordination de la division provinciale de la santé.
Dans cette perspective, le projet adaptera les orientations du programme national de développement sanitaire afin de contribuer effectivement à l’amélioration de la qualité et la disponibilité permanente des services des soins de base, les centres de santé et les hôpitaux de référence (les deux premiers échelons de la pyramide sanitaire). Ce financement prend aussi en compte la main d’œuvre locale dont le capacity building est de rigueur pour des soins appropriés dans le standard de la santé universelle.
Cellule de communication du ministère des Finances
Elrick Elesse
Le Télégramme du Congo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments