0 0
Read Time:2 Minute, 19 Second

Dans la province de la Tshopo, une situation particulière s’observe depuis la signature d’un message officiel numéro 36/2021 du 22 avril 2021 par le vice-premier ministre et ministre de l’intérieur, Gilbert Kankonde qui a pris acte de la destitution du gouvernement provincial par l’Assemblée Provinciale par motion de censure le jeudi, 15 avril dernier.

En effet, 72 heures après la réception de ce message officiel, le gouverneur déchu Walle Lufungula s’y oppose et refuse de s’exécuter et continue à poser les actes de l’administration.
De l’autre côté, le vice gouverneur ad intérim a reçu officiellement le message officiel lui confiant l’intérim auprès du président de l’Assemblée Provinciale de la Tshopo, Gilbert Bokungu Isongibi au cours d’une première réunion entre le Gouv’ a.i et l’Assemblée Provinciale, c’était samedi 24 avril 2021.

Au sortir de cette rencontre, Maurice Abibu Sakapela a formellement interdit l’ex-gouverneur qui occupe encore les bureaux au gouvernorat à cesser de poser les actes de l’administration par respect à la hiérarchie qui a déjà pris acte du vote de la motion de censure qui a frappé tout le gouvernement provincial.

Le gouverneur a.i rassure que c’est lui qu’il a été légalement et officiellement désigné pour la coordination du gouvernement provincial.

Dans ce message officiel du vice-premier ministre et ministre de l’intérieur, l’on pouvait lire : « 
…la déchéance ainsi intervenue est conforme aux dispositions des articles 41 et 42 de la loi numéro 08/012 du 31 juillet 2008 portant principes fondamentaux relatifs à la libre administration des provinces et ce dont je prends acte… « .

Pendant ce temps, sur les réseaux sociaux et à travers plusieurs forums Watsapp de la Tshopo et d’ailleurs, les deux camps rassurent par leurs accolytes interposés que le lundi, 26 avril courant, les deux « gouverneurs » le déchu et celui qui est notifié pour assurer l’intérim seront au gouvernorat.

C’est ici que les appels à la retenue et au calme sont lancés de part et d’autre pour éviter le bain de sang et le pire.

C’est par exemple cet appel lancé par Maurice Abibu Sakapela qui demande à la population d’être calme et lui n’attend qu’assumer ses responsabilités, aux services spécialisés de faire leur part.

Pour rappel, le vice-premier ministre et ministre de l’intérieur, Gilbert Kankonde avait aussi pris acte de la déchéance du gouverneur de la province de l’ex- grand Kasaï et ce dernier s’est exécuté en laissant son adjoint assumer l’intérim conformément aux prescriptions des textes légaux et réglementaires en vigueur en République Démocratique du Congo.

Par Sébastien Mulamba
Kisangani News /Le Baromètre /Le Télégramme du Congo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments