Latest Posts

Désigné précipitamment Félix Tshisekedi candidat de l’AFDC en 2023 : Bahati Lukwebo un flatteur hors pair !

Modeste Bahati a surpris tout le monde, y compris les morts dans leurs tombes en désignant avec fracas, le chef de l’État...

Justice à double vitesse : Le HRW interpelle le Président Félix Tshisekedi !

En accédant à la magistrature suprême le 24 janvier 2019, Félix Tshisekedi avait promis de tout mettre en œuvre pour l'instauration d'une...

Etat de droit : DIZ traduit Augustin Kabuya en justice pour incitation à la rébellion !

Augustin Kabuya, secrétaire général de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), a été traduit en justice pour incitation à...

Le Ministre du Numérique, le Prof. Eberande Kolongele serait mort à Paris !

D'après une information qui circule sur les réseaux sociaux, le Professeur Eberande Kolongele, ancien Dircaba du Chef de l'Etat Félix Tshisekedi, et...

Sept ans après, Ghislaine Dupont et Claude Verlon enfin vengés !

Paris a confirmé la mort, ce vendredi 11 juin, de Baye Ag Bakabo, le chef du commando qui avait enlevé nos confrères Ghislaine Dupont et Claude Verlon le 2 novembre 2013 à Kidal dans le nord du Mali.

L’information circulait depuis mercredi 9 juin mais n’avait alors rien d’officiel. Plusieurs membres de la famille de Baye Ag Bakabo avaient annoncé son décès sur les réseaux sociaux mais ni Barkhane, ni l’Élysée, contactés à ce moment-là, n’avaient confirmé.

Dans sa déclaration, la ministre des Armées Florence Parly précise que « le 5 juin dans la journée, la force Barkhane a détecté une attaque en préparation contre une emprise de l’ONU à Aguelhok dans le nord du Mali. Une opération de vive force a alors été lancée contre un groupe armé terroriste qui s’apprêtait à déclencher des tirs de mortier sur cette emprise occupée par le bataillon tchadien de la Minusma (ONU). Cette opération a conduit à la neutralisation de quatre terroristes. Parmi eux, a été identifié Baye Ag Bakabo, cadre terroriste considéré comme le responsable de l’enlèvement et de l’assassinat de Ghislaine Dupont et Claude Verlon, journalistes de RFI, à Kidal le 2 novembre 2013. »

Selon nos informations, Baye Ag Bakabo aurait été tué vers la localité d’Aguelhok où il se trouvait depuis le début de la semaine. Avec sa katiba il s’apprêtait à attaquer le camp militaire des forces maliennes, c’est à ce moment-là que l’ordre a été donné par les Français de le neutraliser.

Les forces spéciales françaises impliquées

Ce sont les forces spéciales, toujours selon nos informations, qui sont intervenues alors que Bakabo et ses hommes commençaient à préparer leur attaque. Les Français ont fait usage de drones et ont envoyé des hommes au sol.

Baye Ag Bakabo était le chef présumé du commando qui a assassiné nos confrères. C’est lui qui conduisait le pick-up beige utilisé pour le rapt. Ses papiers d’identité ont été retrouvés à l’intérieur du véhicule.



Il était à la tête depuis quelques mois d’une katiba chargée d’éliminer toutes les personnes soupçonnées de collaborer avec la force française Barkhane. En septembre dernier en plein cœur de Kidal sa katiba avait notamment éliminé un important chef militaire du MNLA, Ahabi Ag Ahmayad.  

Baye Ag Bakabo se montrait peu. Mais on sait qu’il évoluait entre la région de Kidal et le sud de l’Algérie près de Tinzaouten. Un de ses derniers signalements remonte à octobre. Il a été aperçu lors de la libération de 200 jihadistes en échange de celle des otages Sophie Pétronin et Soumaïla Cissé.

Sa capture était d’une importance capitale pour les familles de nos confrères. Son témoignage aurait pu lever les zones d’ombre qui pèsent encore sur cette affaire. Sur les quatre membres du commando, un seul serait encore en vie.

Dans un communiqué, la maison-mère de RFI, France Médias Monde « prend acte de cette information et attend que l’enquête judiciaire, toujours en cours, sur l’assassinat de ses deux reporters permette d’éclaircir totalement les circonstances du drame, et aboutisse à l’arrestation de l’ensemble des membres du commando restants et de leurs complices éventuels afin qu’ils soient jugés. »

Déception des proches après la mort de Baye Ag Bakabo !

Après l’annonce de l’élimination de ce chef jihadiste, c’est de la déception et de la tristesse qui dominent pour Danièle Gonod, la présidente de l’Association des amis de Ghislaine Dupont et Claude Verlon. Les proches de nos confrères ont encore beaucoup de questions. 

« Depuis le début, nous nous posons des questions sur les motifs des ravisseurs. On nous a parlé d’une simple crapulerie de la part de jihadistes, l’argent a été mis en avant. Mais Ghislaine et Claude travaillaient aussi sur un certain nombre de dossiers difficiles. Ils ont été enlevés au moment de la libération des otages d’Arlit. Donc, on a besoin de savoir quelles étaient les réelles motivations, l’argent était peut-être prioritaire, mais n’était peut-être pas le seul motif. On a beaucoup de questions autour des circonstances de l’enlèvement, de la poursuite des ravisseurs, de la façon dont ils sont morts. On a besoin de cette vérité. Les familles, l’association et les amis ne seront jamais apaisés tant qu’on n’aura pas un minimum d’informations sur la vérité de ce drame. »

Des questions auxquelles aurait peut-être pu répondre Baye Ag Bakabo pointe Marie Dosé, avocate de l’Association des amis de Ghislaine Dupont et Claude Verlon. « Nous aurions tellement aimé le voir dans un box d’une cour d’assises pour qu’il réponde de ses actes, pour qu’il réponde à nos questions et à celles des magistrats. C’est tout cela dont nous prive cette opération. Nous sommes privés de sa version, de son explication. Il est le cœur même de l’opération de l’enlèvement de l’assassinat de Ghislaine Dupont et Claude Verlon. Nous avions tellement peur que cette opération un jour nous prive de la vérité. C’est ce qui est en train de se passer. Toutes les questions restent en suspens et c’est ça qui est terrible pour les parties civiles. L’instruction se poursuit, le magistrat instructeur continue d’instruire. Il y a d’autres personnes mises en cause, il y a d’autres personnes à interpeller, à entendre et à juger. Nous l‘espérons en tout cas. »

L’annonce de ce décès ne satisfait pas non plus Reporters sans frontières. « Ça ne participera en rien à la manifestation de la vérité, bien au contraire, estime Arnaud Froger responsable du bureau Afrique à RSF. C’est un témoin, peut-être même un responsable de premier plan qui disparaît. Ce que RSF et les proches de Ghislaine et Claude attendent, c’est de savoir ce qui s’est passé et c’est une forme de réponse judiciaire. Si les protagonistes et les responsables présumés de cet enlèvement et de ce double assassinat meurent et disparaissent les uns après les autres, il n’y aura malheureusement pas de justice et peut-être qu’on aura du mal à éclairer toutes les zones d’ombre qui entourent encore ce double assassinat. »

RFI / Le Télégramme du Congo

Latest Posts

Désigné précipitamment Félix Tshisekedi candidat de l’AFDC en 2023 : Bahati Lukwebo un flatteur hors pair !

Modeste Bahati a surpris tout le monde, y compris les morts dans leurs tombes en désignant avec fracas, le chef de l’État...

Justice à double vitesse : Le HRW interpelle le Président Félix Tshisekedi !

En accédant à la magistrature suprême le 24 janvier 2019, Félix Tshisekedi avait promis de tout mettre en œuvre pour l'instauration d'une...

Etat de droit : DIZ traduit Augustin Kabuya en justice pour incitation à la rébellion !

Augustin Kabuya, secrétaire général de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), a été traduit en justice pour incitation à...

Le Ministre du Numérique, le Prof. Eberande Kolongele serait mort à Paris !

D'après une information qui circule sur les réseaux sociaux, le Professeur Eberande Kolongele, ancien Dircaba du Chef de l'Etat Félix Tshisekedi, et...

Don't Miss

Covid-19 : Après la Belgique, la France vient de classer la RDC en « rouge », pays à très haut risque !

La France vient de classer la RDC en « rouge » à cause d’une « circulation active du coronavirus » ainsi que « la présence...

BCC : Malangu Kabedi, Fikiri Alimasi et Pambu Pambu nommés respectivement Gouverneure et vice-Gouverneurs !

La Banque Centrale du Congo (BCC) sera désormais dirigée par une femme, Madame Malangu Kabedi Mbuyi, nommée Gouverneure par ordonnance présidentielle lue...

Sénat : Enfin, les immunités de Matata Ponyo lévées (Documents) !

Enfin, le Sénateur Matata Ponyo est livré à la justice de son pays. Le Sénat a levé ce lundi 05 juillet 2021...

Des ONG et mouvements citoyens dénoncent l’acharnement contre Matata Ponyo et la politisation de la justice !

Des organisations de défense des droits humains et mouvements citoyens fustigent le mode opératoire de la justice congolaise qui fait preuve de...

Beni, Mgr Sikuli Paluku : « 61 ans après l’indépendance, ceux qui gouvernent le pays n’aiment pas le Congo, ils travaillent pour leurs intérêts...

L’évêque du diocèse catholique de Butembo-Beni (Nord-Kivu) regrette que 61 ans après l’accession du Congo à son indépendance, nombreux congolais croupissent encore...

Stay in touch

To be updated with all the latest news, offers and special announcements.

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
Activé Notifications    J'accepte Non merci
Ckogxgiokjhx