0 0
Read Time:6 Minute, 9 Second

Au cours d’un point de presse qu’il a animé le mercredi 07 juillet 2021 au gouvernorat de province à Kisangani, Maurice
Abibu Sakapela, Gouverneur intérimaire de la Tshopo a fait des révélations troublantes de la gestion calamiteuse de son ancien titulaire, le Gouverneur déchu Louis Marie Walle Lufungula.

À l’en croire, aux côtés de Walle Lufungula, il a traversé des moments de peines atroces, des souvenirs douloureux qui resteront inoubliables dans son expérience politique.
Selon lui, Walle Lufungula se comportait en dieu soleil et voulait un respect absolu et sans contre-partie.
Et si vis à vis de son adjoint, il se croyait Dieu le père, alors quel châtiment pourra-t-il réserver à ses administrés?” s’interroge un boyomais que nous avons requit l’anonymat.

Contre toute attente, Abibu Sakapela révèle aux tshopolais qu’il est l’auteur du programme d’action défendu à son temps par le Ticket WALLE- ABIBU devant les élus provinciaux. 

«C’est le meilleur des Programmes élaborés pour le développement de la Tshopo, et c’est moi qui l’avait élaboré de sa première page jusqu’à la dernière. Mais, curieusement, j’ai été délibérément mis à l’écart pour tout projet exécuté par mon titulaire ».

Pour Abibu Sakapela, il est regrettable que le Gouvernement Walle part sans asphalter même un kilomètre de la voirie urbaine. Alors que le Gouverneur Walle a fait plus de temps que ses deux prédécesseurs.

Réfutant les accusations de trahison contre son titulaire, Abibu Sakapela a éclairé la lanterne de ses détracteurs :

« Je n’ai fait aucun mal à Walle Lufungula. J’ai été tenu à l’écart dans beaucoup de choses. J’ai trop enduré, à aucune fois je n’ai comploté avec personne pour faire tomber mon titulaire de son poste.»

Et de poursuivre : «Je vous donne juste quelques illustrations: En ma qualité de Vice-Gouverneur, je n’avais pas eu un véhicule officiel, je roule jusqu’à maintenant dans mon véhicule privé. Je me suis arrangé avec mon salaire malgré les multiples arriérés à commander une jeep de même marque que celle à bord de la quelle roulait le Gouverneur Walle Lufungula. Je payais en compte goutte d’ici là cette jeep va arriver à Kisangani, que les gens ne disent pas qu’il s’agit du véhicule acheté avec l’argent amassé durant cette période d’intérim.
De tous les avantages qui reviennent au Vice-Gouverneur: moyen de transport, carburant, restauration, logement, soins, communication, et autres je n’avais que le seul avantage, le logement. Là aussi, j’ai totalisé 15 mois d’arriérés alors que chez mon titulaire il était à zéro arriéré. J’ai traité avec lui un dossier du pont Maiko. ici les chinois qui avaient endommagé le pont avaient payé dans mon bureau pendant que mon titulaire était à Moscou 150 milles dollars billet de 20 $; pour réparer leurs dégâts. Pendant ce temps là la société Alfa avait déjà versé l’argent dans le compte de l’Office de Route pour réhabiliter le même pont. L’argent des chinois devraient alors servir à autre chose, mais mon titulaire m’a donné que 500 dollars en préférant la part de Lion dans ce dossier ».

Et de s’interroger sur un ton mousseux : «Avez-vous vu ça parmis les griefs contenus dans les deux motions initiées contre notre Gouvernement?»

Et de poursuivre : «Je suis un homme honnête et je respectais mon titulaire. Il m’a laissé l’intérim plus de 30 fois en deux ans. Je respectais scrupuleusement toutes les directives qu’il me donnait sans rien compromettre. Je me suis fait son bon conseiller. Je lui ai dit que, c’est difficile de terminer notre mandat sans la majorité à l’assemblée provinciale, mais il ne m’écoutait pas puisque les autres collaborateurs lui disaient que c’est possible. Les sagas judiciaires peuvent nous aider à aller plus loin, aujourd’hui voyez là où on arrive, hors ceci était évitable. A chaque fois qu’on appelait à l’assemblée provinciale mon titulaire , il s’organisait pour quitter la ville, en me laissant la charge d’aller répondre à l’invitation

Sur la question de savoir sur ses présentes relations avec son ancien chef, Abibu Sakapela a répondu en ce terme :

Depuis le 22 avril jour où j’ai été désigné Gouverneur intérimaire par le Vice Premier Ministre honoraire Gilbert Kankonde jusqu’à ce jour, on ne s’est plus parlé. Imaginez on s’était retrouvé une fois au Ministère de l’intérieur à Kinshasa sans se saluer, c’est l’expérience la plus douloureuse et inoubliable que j’enregistre dans ma carrière politique. Je crois que si Dieu le veut, il nous réunira un jour pour se réconcilier, je suis grandement ouvert pour ça».

Des détournements, à l’IGF de saisir la balle au bond !

En rapport avec la gestion calamiteuse de la province par Walle Lufungula, le Gouverneur intérimaire révèle des cas des détournements et fait confiance à l’lGF qui enquête sur place.

Selon lui, la DGRPT a mobilisé en Avril de cette année 1 milliard 200 millions de francs congolais, et en Mai 1 milliard 500 millions de francs congolais. Pour ces deux mois, seulement 416 millions de francs congolais qui étaient déposés ou canalisés dans les comptes bancaires de la province, le reste a pris une destination inconnue.
La province avait environ 29 comptes bancaires transitoires pendant le règne de Walle.

Profitant de son intérim, Maurice Abibu Sakapela se montre ambitieux avec des projets d’asphaltage de la voirie urbaine pour essayer de rattraper le temps perdu.

Répondant à une question sur le dossier de pelouse synthétique du Stade Lumumba,
le Gouverneur intérimaire a révélé que l’achat de cette pelouse s’est fait dans une opacité totale. Pas des factures, et personne n’a jamais vu la pelouse en question.

«Se sont des conteneurs sous douane. Je vais demander à la DGDA de nous autoriser à les ouvrir pour qu’on voit réellement ce qui est dedans. Mais, la province doit payer environ 104 milles Euros de pénalité pour n’avoir pas fourni à la BCC les factures d’achat de cette pelouse et d’autres biens importés par le Gouvernement provincial sans respecter aucune règle» a- t-il dit.

Par rapport au montant décaissé pour la construction d’un monument au Rond-point du Canon, Abibu Sakapela a donné toute la lumière sur ce dossier.

« Au départ, l’exécutif provincial avait donné environ 76.318 dollars américains, cet argent selon le rapport reçu n’était pas en mesure de terminer les travaux. Un contrat d’avenant d’environ 36 milles dollars a été signé pour achever les travaux.»

Sur la question des véhicules de l’Etat gardés comme biens privés par Walle Lufungula et ses collaborateurs, dans sa réponse, Abibu Sakapela n’est pas allé par le dos de la cuillère :

« Il ne m’appartient pas de passer dans des maisons de gens pour prendre les véhicules de l’État, c’est le travail des services spécialisés. Et même les gardes qui sont encore à la résidence de Walle, il n’appartient pas à moi d’aller les faire sortir de là et prendre tous les substituts du pouvoir qui s’y trouvent. Si les gens qui sont à la Résidence de Walle commettent des dégâts, je ne serai pas le répondant, chaque service doit faire son travail correctement»

Par Joseph Lounda
Le Télégramme du Congo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments